Dernière étape de notre voyage au Canada, Banff nous aura laissé une impression mitigée. La beauté sauvage de certains lieux contraste avec la masse de touristes dont le site est victime. Malgré tout, le spectacle est tel qu’il arrive à faire oublier ces détails. En avant pour la fin de nos aventures canadiennes !

Banff, Alberta

Le parc national de Bannf fait partie des 5 parcs nationaux situés dans les rocheuses, à savoir Banff, Jasper, Kootenay, Yoho et Waterton. Ces 5 parcs sont tous classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Établi en 1855, il s’agit du plus vieux parc national canadien. Il abrite également la plus haute ville du pays, à savoir Banff, la ville du même nom (1383m). Lake Louise, avec moins de 1000 habitants, est par conséquent un village et n’entre pas dans ce classement.

Une moyenne de 4 millions de visiteurs arpente les 1600km de sentiers de randonnée qui traversent le parc. Il faut donc prendre ses dispositions à l’avance pour être sûr d’obtenir un logement; même les emplacements de camping sont réservés des mois à l’avance, comme je l’évoquais dans l’article sur Jasper.

Banff abrite plus de 1000 glaciers ainsi que des dizaines de lacs, dont les fameux Lake Louise, Bow Lake, Hector Lake, Peyto Lake ou encore Minnewanka. Le Lake Louise fait partie des endroits les plus photographiés au monde, comme son homologue Maligne Lake à Jasper.

 

Autour de Banff

On retrouve pas mal de trails qui démarrent depuis Banff, ainsi qu’une foultitude d’autres qui démarrent généralement à moins de 30 min de voiture. Il est possible de se passer de voiture en juillet / août et de se tourner vers les navettes. En dehors de ces mois d’été, il faudra impérativement se tourner vers la voiture ou l’autostop.

 

Plain of the six glaciers

P1020811

Cette randonnée classique de niveau intermédiaire démarre depuis Lake Louise, et dure environ 4h. Il faut continuer le long du lac, toujours tout droit en suivant le sentier. Dès que les touristes disparaissent, vous êtes sur le trail ! Attention, en juin, la neige est encore présente par endroits, et il vaut mieux être bien équipé niveau chaussures pour progresser sans risque. La randonnée n’est pas spécialement difficile, mais il vaut mieux avoir l’habitude de marcher.

Pour l’anecdote, sur le retour, nous avons suivi un couple qui descendait, qui eux-même suivaient un couple; après une vingtaine de minutes, nous avions nous-même plusieurs couples qui nous suivaient à une certaine distance. En réalité, le couple en tête avait décidé d’éviter les chemins enneigés, et nous nous sommes retrouvés à marcher hors sentier pendant 1h, ce qu’il ne faut jamais faire. Faites donc attention lorsque vous suivez des gens … d’autant plus que nous avons vu une carcasse de mouflon mort, ce qui aurait pu présager de la présence d’ours dans le coin (après inspection, nous avons conclu qu’il s’était fait emporter par une avalanche, en voyant la nuque brisée). Pour rejoindre le trail, nous avons du grimper des rochers, et sans bonnes chaussures, c’était mission impossible … restez prudents et préparés !

 

Tunnel Mountain

P1030042

Cette randonnée de niveau intermédiaire offre des vues imprenables sur la ville de Bannf et alentours. Elle part depuis le centre de la ville et dure environ 1h30/2h, selon votre rythme pour monter la (petite) montagne. Plus facile qu’annoncée, tant qu’on garde son rythme.

 

Grassi Lakes

P1030031

Cette randonnée située sur la route vers Canmore n’est pas très difficile et reste peu fréquentée. C’est une de nos randonnées favorites du séjour. Attention, elle est située dans les zones où les ours sont souvent aperçus; n’oubliez pas votre spray anti-ours. Si vous l’avez oublié, vous pouvez toujours attendre au pied du trail qu’un groupe commence l’ascension pour vous joindre à eux. Pour notre part, nous avons fait la randonnée avec une famille canadienne locale, qui adore ce trail parce qu’il reste préservé du tourisme de masse. Si vous avez le courage de continuer l’ascension jusqu’au barrage, la vue est imprenable !

 

Banff Heli Tours (Rockies Heli)

P1020828

Ce qui devait être le clou du spectacle s’est révélé être la plus grosse déception du voyage. Ce tour d’hélicoptère au-dessus des rocheuses est purement et simplement une arnaque complète. Bien qu’ils s’appellent Banff Helicopter Tours, en réalité, ils sont situés pratiquement du côté de Calgary, car ils n’ont pas la permission de survoler le parc national. Résultat des courses, le tour de 20 min – qui a duré en réalité 17 min – ne fait que survoler l’entrée du parc, là où l’on trouve les seules usines autorisées dans le coin (génial la vue …). Pour couronner le tout, situés à droite de l’appareil, nous n’avons jamais vu le côté gauche (le plus intéressant) étant donné que le pilote se borne à faire un cercle au lieu de changer de côté pour que tout le monde en profite … bref, heureusement que nous n’avons pas payé ce truc (merci les miles du tour du monde de chez British), sinon on l’aurait vraiment eu mauvaise. À fuir comme la peste !

 

 

Sur la promenade des glaciers

La fameuse promenade des glaciers est une route de 230km qui relie Lake Louise et Jasper. Voici la liste des arrêts principaux du côté de Banff, qui va jusqu’aux champs de glace d’Athabasca (voir article sur Jasper).

 

Lake Louise

P1020806

Le point de départ de la promenade des glaciers n’a pas usurpé sa réputation: c’est effectivement magnifique. Cependant, c’est aussi la plus grosse foire touristique du coin … dommage. On y trouve le fameux hôtel Fairmont, qui gâche les prises de vue sur le lac en contresens … A moins que vous ne teniez à absolument y aller, privilégiez d’autres lacs moins fréquentés et tout aussi beaux.

 

Herbert Lake

P1020620

C’est le premier arrêt lorsque l’on quitte Lake Louise. Le lac Herbert ne fait pas partie des lacs connus, et pourtant, il est magnifique. Double avantage, pratiquement personne ne s’arrêtait vu qu’il ne figure pas dans la liste des lacs à voir absolument … une aubaine qui m’a permis de faire l’une des plus belles photos du séjour (celle en cover). Immanquable.

 

Bow Lake

P1020643

Le second lac, un peu plus loin, est également splendide avec ses rochers de couleur que l’on aperçoit au travers de ses eaux limpides. Magnifique, tout simplement … Par contre, ça ne doit pas être génial en pleine saison.

 

Peyto Lake

P1020675

Ce lac diffère des autres par sa couleur turquoise éclatante qui ressort lorsque le soleil est de la partie. C’est assurément le plus beau lac que nous ayons vu de tout le séjour. Majestueux !

Où manger à Banff?

Si Jasper, plus reculé, nous avait déjà surpris avec son offre, ici, c’est encore plus étoffé. Voici les adresses recommandées.

Eddie burger & bar

P1020822

Eddie burger, c’est l’endroit où nous avons mangé le meilleur burger de tout le séjour. Il était tellement bon que nous y sommes retournés, ce qui n’est pas dans nos habitudes ! Les milkshakes sont également délicieux, en plus d’être monstrueux. Si vous ne devez en faire qu’un, c’est celui-là.

 

The Keg Steakhouse

P1030032

The Keg, c’est la chaîne de steakhouse qui nous taraudait depuis le début du séjour et que nous avons gardé pour la fin. Nous avons bien fait ! La viande, bien qu’un peu trop cuite pour nos bouches européennes (malgré la cuisson saignante) est franchement délicieuse, même sans sauce (quelle hérésie !). C’est ici que nous avons découvert les twice bakes potatoes, les pommes de terre cuites deux fois et fourrées, un délice que je me suis empressé d’incorporer dans mes recettes … Belle carte de vins, locaux ou d’ailleurs, à des prix raisonnables. Superbe terrasse.

En résumé

Les +

  • Les nombreux trails
  • Les plus beaux lacs du séjour, certains sont complètement irréels !
  • Le charme de la ville de Banff
  • Les nombreuses petites adresses où manger correctement
  • Il reste des trails préservés, il suffit de demander 🙂
  • Malgré la foule, la ville n’est pas tombée dans le mercantilisme à outrance

Les –

  • Le monde
  • La perte du côté sauvage du parc
  • Les prix, même en camping ou en dortoir …

 

En conclusion, nous avons été subjugués par la beauté du parc, cependant cette fâcheuse impression « il y a trop de monde sur la terre » se fait terriblement ressentir ici, et pourtant, nous y étions au mois de juin qui n’est pas encore considéré comme la haute saison (en grande partie parce que beaucoup de sections peuvent être encore fermées à cause de la neige; il faut un peu de chance). Évitez d’y aller en juillet/août et privilégiez juin/septembre sous peine de revenir dégoûté par la foule … si vous n’avez pas le choix, privilégiez Jasper, qui possède autant de beaux lacs et qui est tout de même beaucoup moins fréquenté.

 

 

Voilà qui conclut nos aventures au Canada, pays qui nous aura laissé une très belle impression et que nous ne manquerons pas de revisiter dans les prochaines années !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here