Pour la suite de la série sur les lacs du nord de l’Italie, on met le cap sur le lac Majeur, 2ème plus grand lac italien derrière le lac de Garde. Au programme, du téléphérique, de la randonnée, des moutons et des paysages à couper le souffle. C’est parti pour 2 jours au lac Majeur !

Lago Maggiore, le lac italo-suisse

Le lac Majeur est situé à l’ouest du lac de Garde dont on vous parlait dans l’épisode précédent. C’est le 2ème plus grand lac italien, et le plus grand lac septentrional de la Suisse. Il est divisé entre les régions du Piémont et de Lombardie en Italie et du canton de Ticino en Suisse.

Le lac Majeur est connu pour les îles Borromées et de Brissago mais également pour le mont Mottarone, considéré comme l’un des plus beaux balcons naturels du Piémont.

 

Que faire en 2 jours au lac Majeur?

2 jours, c’est très court. C’est le genre d’endroit où l’on passerait une semaine sans s’en rendre compte ! Cependant, si vous visez un circuit des lacs, c’est suffisant pour éviter la redondance. Voici les incontournables du lac Majeur.

Admirer le lac depuis le téléphérique

2 jours au lac Majeur: vue du lac depuis le téléphérique du Mottarone

Le téléphérique permet de relier Stresa au mont Mottarone (1491m) en une vingtaine de minutes. Il offre une vue imprenable sur le lac et ses îles durant la montée. Il est également possible de s’arrêter à mi-parcours et d’aller visiter le jardin botanique d’Alpino. L’aller/retour n’est pas donné (19€), mais le panorama au sommet est à couper le souffle. Pour les plus téméraires, il est possible de se rendre au Mottarone à pied depuis Stresa (environ 4h de marche, et un dénivelé assez costaud).

 

Randonner au milieu des moutons au mont Mottarone

P1070088

Au sommet du Mottarone, les vues sur le lac Majeur d’un côté et le lac d’Orta de l’autre sont magnifiques. Plusieurs randonnées sont possibles, toutes relativement faciles. À noter que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, le bar au pied de l’arrivée du téléphérique propose des boissons à prix défiant toute concurrence (1,3€ le correto, l’expresso à la grappa, du jamais vu).

Visiter les îles

P1070059

Si la visite des îles semble une évidence, n’oubliez pas une chose: on voit généralement mieux les monuments et sites de loin. Pour notre part, nous avons préféré les contempler de loin depuis le téléphérique, le bateau n’étant pas spécialement bon marché. Il y a 3 îles à visiter depuis Stresa: isola bella et isola madre, transformées en palais avec jardin et isola dei pescatori qui abrite un petit village de pêcheurs.

 

Où manger du côté de Stresa?

Pour être honnête, l’offre culinaire ne nous a pas vraiment emballée par ici. C’est nettement plus touristique, ce qui se ressent dans les prix et la qualité. Voici les adresses que nous avons testées.

Al buscion

P1070047

Plus un bar à vin qu’un restaurant, Al buscion propose une belle carte de vins au verre et quelques snacks à déguster. Un bar très sympathique où prendre l’aperitivo.

Grano Duro

P1070127

Grano Duro propose une très belle sélection de pizzas et de pâtes. Les calzones sont immenses et véritablement excellentes ! Addition toute douce, service sympathique: un bon petit restaurant italien comme on les aime.

Da Cesare

P1070066

Ce restaurant est encore une fois une preuve qu’il ne faut pas suivre aveuglément les notes de tripadvisor. Malgré sa note assez faible, nous avons laissé sa chance à Da Cesare car la carte nous semblait plus typique que les attrapes-touristes mieux notés un peu plus loin. Bingo: ici, la cuisine est de bonne qualité, les vins sont tops et le service très chaleureux. C’est autre chose que les gargotes de la place qui servent des frites allumettes et des pizzas à peine dignes d’un fast food … à bon entendeur !

Ristorante LaStresa

P1070051

Assez déçu de la prestation de LaStresa: si les ingrédients sont de très bonne qualité, on regrette le manque d’assaisonnement des plats, globalement assez fades. Dommage !

 

En résumé

Les +

  • les paysages grandioses sur les Alpes
  • le charme typique des lacs alpins … on ne s’en lasse pas !
  • les nombreuses activités nautiques ou de montagne
  • faire de la randonnée au milieu des moutons et chèvres en liberté

Les –

  • un sentiment global plus touristique
  • une offre culinaire un cran en-dessous des autres régions visitées
  • les prix plus élevés

En conclusion, même si nous avons aimé nos 2 jours au lac Majeur, c’est le lac qui nous a le moins marqué. Un peu plus touristique, un peu moins bon, un peu plus cher: on lui préfère ses homologues voisins. Toutefois, l’ascension du Mottarone justifie à elle seule la visite.

 

 

Rendez-vous au lac de Côme pour le dernier épisode sur les lacs du nord de l’Italie !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here