L’Umamido, c’est un peu notre cantine lorsque nous voulons manger des ramens, les fameuses soupes de nouilles japonaises. Et pour cause: c’est bon, rapide, copieux, bon marché et réconfortant. Que dire de plus, si ce n’est: Itadakimasu !

Ramen ta fraise !

Ouvert il y a quelques années près de Flagey, l’Umamido s’inscrit dans la lignée du fast good, mélange entre restauration rapide (fast) et qualité (good). Fort de son succès, il a depuis ouvert d’autres enseignes; on en trouve désormais 3 à Bruxelles, et 2 à Anvers. Leur concept est simple: à la place de proposer des dizaines de plats différents, ils préfèrent se concentrer sur ce qu’ils font bien: les ramens.

Au nombre de 6, les ramens se déclinent en version shoyu (bouillon à base de soja), miso (bouillon à base d’algues), tonkotsu (bouillon à base de porc) , kara miso (miso + chou épicé kimchi), végétarien (mix de shoyu & miso) ou encore version du chef (kara miso & shoyu). La composition est identique pour chaque version: bouillon, nouilles, légumes, œuf mollet et du porc ou du tofu pour le végétarien. Les ingrédients proviennent de producteurs locaux, notamment le porc, en provenance directe des Ardennes.

Pour les plus affamés, il est possible de choisir un classique japonais en accompagnement: gyozas, buns, edamame … Attention toutefois, il faut un bon coup de baguette rien que pour terminer son ramen !

Pour le cadre, ça dépend bien évidemment de celui où vous vous rendez 🙂 Pour notre part, notre préférence va à celui du Bailli, plus chaleureux,plus grand et disposant d’une petite cour pour les jours ensoleillés.

Au niveau du service, rien à redire: souriant, rapide et efficace, comme on les aime. Et enfin, l’addition est tout à fait convenable (14€ le ramen), surtout compte tenu de la qualité et de la taille des bols.

Bref, l’Umamido est une des nos petites adresses favorites où l’on va de bon cœur pour se rassasier sans se ruiner les soirs de flemme. Une adresse incontournable, aussi bien pour les amateurs de cuisine japonaise que pour les autres !

 

 

 

Partager
Article précédentUn week-end à Amsterdam
Article suivantMon beaujolais, roi du gamay
Le voyage et la cuisine, ce sont vraiment les fils conducteur de ma vie. J’adore cuisiner, et le voyage me permet d’élargir mes connaissances culinaires, de me surpasser, d’aller au-delà de mes limites. Mon grand rêve, c’est d’ouvrir un bar à vin gastronomique ou un restaurant où je pourrais proposer une cuisine fusion issue de toutes les cuisines du monde, avec de bons petits vins dénichés lors de nos voyages !

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here