Dernier arrivé dans la burgerosphère bruxelloise, Alfons Burger se distingue de la concurrence en proposant des burgers gastronomiques composés d’ingrédients de qualité. Un peu comme BE Burger, me direz-vous? Normal, c’est le même bonhomme derrière le projet, et on sent qu’il sait y faire. Alors, c’est quoi exactement, la burgernomie? Démonstration.

Alfons les yeux fermés

Situé à Zaventem, Alfons Burger est le dernier né de Roland Debuyst, ancien chef étoilé maintes fois récompensé (Bocuse d’argent, BIB gourmand, 1er cuisinier de Belgique …) à la tête de la brasserie du Prince d’Orange (Uccle), de Mariadal (Zaventem) et d’Alfons (Grand Bigard). Suite à des divergences avec son associé de BE Burger, il décide de se lancer seul dans l’aventure du burger gastronomique et lance début juin Alfons Burger.

Au menu, on retrouve pas moins de 11 burgers différents dont la composition fait rêver: black angus, pata negra, wagyu … On trouve également un 12ème burger qui a la particularité d’être composé par un chef étoilé et d’être renouvelé tous les 2 mois.

Lors de notre première visite, je me suis tourné vers un « classique », le Bruggelaar, composé de boeuf angus, de tomate, salade, d’oignons confits Triple de Bruges, de fromage Vieux Bruges, de lard et de sauce BBQ (12.9€ format regular), un burger somme toute classique mais très bien réalisé. Petit plus non négligeable, le bun est réalisé par notre boulangerie ixelloise fétiche, la fleur du pain, et ça se ressent. Miam !

Ingrid, quant à elle, s’est tournée vers l’asian glory, composé de bœuf wagyu, de sauce pad thaï, de salade, d’oignons rouges marinés, d’omelette à l’ail & coriandre, de cacahuètes et de sauce curry rouge (17,9€ format regular), un burger aussi original qu’excellent. Si le wagyu n’apporte pas tant que ça comparativement à l’angus, la composition du burger est tout bonnement incroyable et nous plonge directement au cœur de l’Asie le temps de quelques bouchées. Probablement le meilleur burger mangé cette année (au point que j’y suis retourné sans elle pour l’avoir rien que pour moi) !

En accompagnement, on trouve de très bonnes frites cuites à la graisse de boeuf (3€), ainsi que des frites de patate douce aux épices, véritablement excellentes (3€). Au niveau des boissons, en plus des bières classiques, on trouve quelques vins intéressants à des prix raisonnables.

Le cadre se veut moderne et chaleureux, dans les tons oranges et bruns assez tendance en ce moment. Et enfin, le service est parfaitement bilingue, efficace et souriant.

Bref, Alfons Burger se propulse allégrement dans le top des meilleurs burgers de la capitale. Si les prix peuvent paraître excessifs pour un burger, la qualité est au rendez-vous et justifie complètement l’addition. Incontournable pour tous les amateurs !

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here