Sur la route de Rotorua, la prochaine grande étape de notre périple sur l’île du nord, nous faisons escale à Hobbiton, le village où ont été tournées les séquences de the Shire (la Comté) du film The Lord of the Rings (le seigneur des anneaux). Pour ceux qui ont vu le film, c’est l’occasion de vous replonger dans l’univers mythique du film culte !

Waikato

330px-Position_of_Waikato_Region

La région de Waikato que nous traversons est la 4ème région de Nouvelle-Zélande, aussi bien au niveau superficie que population. La ville principale est Hamilton (184 000 habitants), suivi par Taupo, le centre touristique de la région; en effet, la ville offre à ses visiteurs des vues panoramiques sur le lac et les montagnes du parc national du Tongariro, que nous visiterons dans quelques jours. Elle abrite également la plus grande forêt artificielle au monde, Kangairoa.

The Lord of the Rings

lotr_map

Pour ceux qui l’ignorent encore, l’intégralité des films a été tournée en Nouvelle-Zélande. Peter Jackson, le réalisateur, a tenu à honorer son pays en exploitant ses paysages grandioses, parfaits pour correspondre à l’ambiance des livres. Ce choix a véritablement fait exploser le tourisme, ce qui lui a valu plusieurs honneurs successifs; c’est désormais sous le nom de Sir Peter Jackson qu’il faut l’adresser, soit le plus haut titre honorifique de Nouvelle-Zélande.

Pour les fans, il est possible d’effectuer le tour du pays avec pour seule thématique la saga. La carte ci-dessus indique tous les emplacements et lieux de tournage, soit plus de 30 destinations !

Shire … Baggins !

The Shire, la Comté en français, est le pays des hobbits, les semi-hommes du seigneur des anneaux, dont sont originaires les héros Bilbo Baggins (films The Hobbit) et Frodo Baggins (films Lord of the Rings) .

J.R.R. Tolkien, l’auteur des livres, était inquiet tout au long de sa vie de la future adaptation de son œuvre au cinéma, au point qu’il refusa aux américains de Disney toute adaptation cinématographique. Dans son testament, il stipula plusieurs contraintes, notamment celle de détruire les décors à la fin des films. Toutefois, la Comté, véritable village construit à l’occasion du film, contourne cette exigence, car il ne s’agit pas réellement d’un décor !

Welcome to Hobbiton

Nous voici donc débarqués à l’entrée du site, où nous attend Marissa, notre guide pour la journée. L’occasion de voir que nous sommes loin d’être seuls sur le site: les bus sont nombreux, et les avancées doivent être faites dans les temps pour ne pas faire de bouchon – niveau authenticité, on peut mieux faire.

Nous commençons la visite avec quelques maisons de hobbits, ainsi que le grand potager. Il n’y a rien à redire, le site est superbement conservé et aménagé. Le flux de touristes est savamment orchestré, et les photos peuvent être prises sans soucis de n’avoir que des visiteurs sur chaque photo.

 

La visite se poursuit, et ne se ressemble pas: chaque maison est différente, ainsi que les petits détails du décor. Impossible ici de vous retranscrire les nombreux détails que Marissa nous a donné tout au long de la matinée, mais pour le fan que je suis, c’était très instructif. Malgré l’impression d’usine à pognon, la visite est très agréable.

 

Nous continuons la visite avec Bag End, la maison de Bilbo et Frodo. Le guide nous explique que l’arbre, originellement un chêne dans le livre, est entièrement artificiel, car c’était trop compliqué de transformer un pin et remplacer ses aiguilles avec des feuilles de chêne. Le soucis du détail de Peter Jackson est tel que, lorsqu’il aperçut l’arbre pour la première fois, exigea qu’on l’on repeigne les milliers de feuilles, car elle ne correspondait pas à la couleur décrite dans le livre; tout ça pour un arbre que l’on aperçoit uniquement pendant quelques secondes au début du film !

 

Nous terminons la visite avec l’auberge du Green Dragon, où nous attend la hobbit ale, la bière du hobbit. Encore une fois, le détail est impressionnant, et pour ne rien gâcher, la bière est vraiment excellente. Dommage qu’elle soit vendue si chère, j’en aurais bien ramener quelques-unes dans ma besace … 🙂

 

Voilà pour l’interlude aux pays des hobbits, rendez-vous à Rotorua pour la suite des aventures !

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here