‘Backpack?’

Voici une autre question qui revient fréquemment lorsque l’on parle de tour du monde. La réponse est binaire, mais comporte pourtant pas mal de nuances, du moins lorsque l’on répond oui (si vous répondez non, il y a de fortes chances que vous soyez retraité ou riche – si vous êtes dans le deuxième cas, je vous conseille le site www.sauvonsbenoitdufisc.com). En effet, il n’existe pas une seule sorte de backpacker, et par conséquent pas deux fois le même backpack !

Je me contenterais donc de vous donner les pistes pour composer votre sac, en fonction de la composition des nôtres.

Mise à sac

Tout d’abord, le sac est primordial. Il s’agit de votre compagnon pour les prochains mois, il vaut donc mieux investir dans un sac qui soit confortable, léger, solide et – accessoirement – qui vous plaît visuellement (ce dernier point étant le moins important – après tout, il est dans votre dos).

Après, les critères diffèrent selon vos plans ; par exemple, nous allons prendre beaucoup des transports en commun, donc un sac non-volumineux est primordial ; ceux en voiture peuvent envisager un sac plus gros (et donc plus lourd).

Pour notre part, nous nous sommes fixés un objectif de maximum 10 kg pour mon sac, 6 kg pour le sac d’Ingrid, la différence venant du matériel que je vais porter (laptop, appareil photo, batteries). L’objectif est double : économiser le dos qui va en voir des vertes et des pas mûres à dormir un peu n’importe où, et garder la possibilité de porter les deux sacs si l’un des deux ne se sent pas d’attaque.

 

May I search your bags, sir ?

Presque tous les blogs que j’ai parcouru reviennent avec le même conseil : partez léger ! Tous ceux qui ont fait un tour du monde que j’ai pu lire ou entendre disent tous sans exception qu’à refaire, ils feraient un sac plus léger. Autant profiter de leur expérience directement 🙂

Pour notre part, nous allons prendre le minimum, et avons composé avec de l’ultraléger.

De mon côté, ça donne :

  • Sac à dos Vaude 45l + 10l, 1.4kg (à noter que le magasin de randonnée le classait en catégorie enfant – à croire que les hommes doivent systématiquement prendre des uber sacs de 80l minimum)
  • 3 pantalons en toile
  • 3 t-shirts
  • 1 gilet
  • 2 chemises (oui, je prends des chemises dans un backpack … c’est tout un art de ne pas les froisser !) qui ne demandent pas de repassage
  • Sous-vêtements pour 7 jours
  • Baskets en toile (400g la paire)
  • Laptop ultra-portable (Zenbook UX305 de chez Asus, 13’, 1.2 kg, 12.3 mm d’épaisseur, pour la moitié du prix d’un MacBook, avis aux amateurs)
  • Chargeur laptop (170g sur la balance, prise plate, ce qui permet de le brancher sur les adaptateurs universels classiques sans prise de terre)
  • Batteries + chargeur appareil photo
  • Adaptateur universel
  • Pharmacie
  • Rasoir électrique + chargeur
  • Brosse à dents
  • Moustimug 50% DEET
  • Moustiquaire ultralégère (130g)
  • Bracelet anti-moustiques + recharges
  • Lecteur de carte bancaire
  • Veste imperméable Ayacucho
  • 1 sac d’appoint Eastpack 15l

Au total, le sac avoisine les 8 kilos. J’ai donc 2 kilos de contingence pour prendre temporairement des affaires supplémentaire, le temps d’envoyer par la poste (voir plus bas).

De son côté :

  • Veste imperméable Northface
  • Polar Ayacucho
  • 2 pantalons en toile long
  • 1 pantalon convertible en short
  • 4 blouses
  • 1 gilet
  • 1 foulard
  • Pharmacie
  • Sous-vêtements pour 7 jours
  • Chargeur GSM
  • Brosse à dents
  • Bracelet anti-moustiques + recharges
  • 1 paire de sandales
  • Lecteur de carte bancaire

Comme vous pouvez le constater, il n’y a que le strict minimum.

Évidemment, ce minimum nous correspond ; les chevronnés de la randonnée auront besoin de matériel de type piolet, par exemple.

Vous devez juste éviter de prendre votre maison avec vous, et de remplir votre sac de plein de choses inutiles « parce qu’on pourrait en avoir besoin ».

 

lxk7T3C

 

Astuces

Au niveau vêtements et souvenirs, notre approche est de faire du shopping sur place, et avant de partir, tout envoyer par la poste, en ne dépassant jamais le nombre de vêtements de départ.

Si en plus ça permet de limiter les lessives, c’est tout bénef 🙂

 

tumblr_mfr7keGvMJ1qjd1y3o1_250

 

Concernant les bagages, on a quelques tactiques que l’on mettra en œuvre pour minimiser les risques de perte (24 vols à prendre, il y a des chances que ça arrive) :

  • Faire les yeux doux à l’hôtesse pour faire passer les sacs en cabine – honnêtement j’ai déjà vu de plus gros bagages en cabine, ça devrait passer dans la plupart des cas. Ça permet d’être sûrs que nos bagages ne se baladent pas à l’autre bout du monde. Si le sac est refusé lorsque l’on monte dans l’avion, au moins on est certains qu’il sera chargé dans l’avion que l’on prend.
  • Répartir les sacs moitié-moitié avant de faire le check in – en cas d’échec de la première tactique et de perte de bagage, on a encore une chance d’éviter de se retrouver sans rien à l’arrivée.

Pour le reste, on s’en remettra au savoir-faire des bagagistes … en espérant tout récupérer à l’arrivée !

 

picture

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here