Ha, Porto … une ville qui a une signification toute particulière pour moi car j’ai vécu non loin de là, du côté de Vila Real, lors de mon Erasmus au Portugal il y a maintenant 14 ans. À l’époque, les virées dans la belle ville portuaire étaient légion, et Porto est vite devenue une de mes villes préférées sur la planète. Autant vous dire que j’étais impatient d’y remettre les pieds ! Cette fois-ci, la gastronomie a pris le pas sur les fêtes étudiantes, et c’est toujours aussi bien. Retour sur ma visite de Porto en 3 jours.

Porto, la capitale du Nord

P1070549

Porto est la 2ème plus grande ville du Portugal, derrière Lisbonne. La ville en elle-même est relativement peu peuplée (moins de 250 000 habitants). Son centre historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996.

La ville est surtout connue pour sa production du vin de Porto, réputé dans le monde entier. C’est en effet ici, dans la ville de Vila Nova de Gaia, que le porto produit dans la vallée du Douro est mis en bouteille et conservé.

Pour l’anecdote, la ville de Porto est jumelée avec celles de … Liège et Bordeaux !

Que faire à Porto en 3 jours?

Avec les nombreuses caves à visiter, les bars à vin et l’exploration de la vallée du Douro, les amateurs de vin seront aux anges. Si vous n’êtes pas branché vin, la ville reste très agréable à explorer, et par beau temps, on peut également profiter de ses plages. Si vous restez un peu plus longtemps, n’hésitez pas à faire un tour à Guimarães et à Braga, toutes deux situées à une cinquantaine de kilomètres de là. Et si vous êtes plutôt randonnée, alors mettez le cap sur le Trás-os-Montes, à l’est; c’est un véritable paradis pour les marcheurs. Retour sur 6 activités à faire lors d’une visite de Porto en 3 jours.

Visiter les caves de Vila Nova de Gaia

P1070648

Si vous êtes venus à Porto avec l’intention de faire l’impasse sur les caves et les vins du Douro, autant vous le dire tout de suite: tournez-vous plutôt vers sa grande sœur Lisbonne. Le vin de Porto, son histoire et la culture qui en découle font partie intégrante de l’identité de la belle cité portuaire. Même les néophytes seront surpris par la passion qui anime les producteurs !

Les caves sont situées à Vila Nova de Gaia, de l’autre côté du pont. On en dénombre plus d’une cinquantaine. Je vous recommande de visiter les caves suivantes:

  • Croft, la plus ancienne, pour des explications très détaillées du processus de fabrication du porto et qui propose le meilleur porto rosé que j’ai pu déguster jusqu’à présent;
  • Taylor’s, également une des plus anciennes, qui permet de faire une dégustation complète des différentes variétés de Porto (blanc, ruby, tawny, LBV, vintage) afin de faire un choix éclairé pour ses emplettes;
  • Graham, pour la vue panoramique sur la ville en dégustant une gamme d’excellents portos;
  • Ferreira, qui a ma préférence pour la finesse de ses tawny.

Ce n’est qu’une petite liste de suggestions, même les ténors comme Sandeman restent intéressants à visiter pour le côté image qu’ils ont développé durant des années.

 

Photographier le Ponte Luis sous toutes ses coutures

P1070527

Réalisé par un disciple de Gustave Eiffel entre 1881 et 1886, le Ponte Luis est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. On peut l’emprunter sur deux niveaux, tous deux intéressants et offrant de magnifiques panoramas sur la ville. Si vous en avez marre de vous heurter à la foule de passants sur le niveau inférieur, petit conseil: traversez et prenez l’autre voie, il n’y a jamais personne 🙂

 

Perdre quelques kilos en se baladant à pied

P1070552

La ville est située dans une cuvette, et on se retrouve toujours à grimper à un moment ou l’autre. L’ascension depuis le bas du pont jusqu’au sommet de la ville constitue un bel effort à fournir, il vaut donc mieux être en forme. En cas de difficulté, plusieurs solutions existent: le téléphérique de Vila Nova de Gaia et le funiculaire Dos Guindais permettent de se rendre au dessus sans effort. À noter qu’avec le billet de téléphérique, une dégustation de porto est offerte.

 

Partir à la recherche des plus beaux azulejos

P1070470

Les azulejos, ce sont ces petits carreaux de faïence typiquement portugais que l’on trouve souvent sur les édifices religieux. Né en Andalousie au 15ème siècle, cet art a pris son essor au Portugal au 18ème siècle et orne aujourd’hui les façades de nombreux bâtiments. La ville de Porto ne fait pas exception, et on peut en trouver un peu partout. À vos appareils !

 

Prendre l’apéro le long du Douro en dégustant des acras de morue

P1070522

C’est l’endroit incontournable pour prendre l’apéritif. Les places sont chères, mais une fois installé, on se pose et on admire l’autre rive en sirotant un bon vin blanc de la région. Parmi les recommandations, le Wine Quay Bar est l’adresse que tout le monde s’arrache, mais si vous n’êtes pas là dès l’ouverture (vers 16h), rabattez-vous sur les autres, tout aussi sympathiques.

 

Goûter à la fameuse francesinha

C’est la spécialité culinaire de Porto. Il s’agit d’un croque-monsieur surdimensionné où l’on retrouve plusieurs sortes de viandes enfermées dans du pain de mie recouvert de fromage fondu et de sauce relevée. Il est généralement accompagné de frites. Chacun a sa propre recette pour la sauce, mais de source sûre, je sais que l’ingrédient mystère est … le porto !

Pour être honnête avec vous, j’ai été terriblement déçu par la francesinha. J’adorais ce plat quand j’étais étudiant mais désormais, je trouve ça grossier, gras, banal et très roboratif. De plus, avec autant de viande dans un plat, au niveau écologique, c’est plutôt la catastrophe. Je suis content d’avoir pu y goûter à nouveau, mais c’était la dernière. À vous de voir, mais quoique vous fassiez, prenez-en un pour deux ou passez votre prochain repas, c’est carrément costaud.

Où manger à Porto?

Ce qui me plaît à Porto, c’est que c’est avant-tout la gastronomie locale qui est mise à l’honneur. On trouve donc essentiellement des produits de la mer, et bien sûr, la fameuse spécialité typique de Porto, la francesinha dont je vous parlais ci-dessus. Voici les quelques adresses visitées.

Bacalhau

P1070628

Comme son nom l’indique, ici, on trouve de la morue (bacalhau) sous toutes ses formes: grillée, en gratin, en pâtes, en croquettes … les portions sont très généreuses, l’addition raisonnable, et la terrasse le bord du Douro en font un des endroits incontournables où manger lorsque l’on est à Vila Nova de Gaia.

Casa Adao

P1070756

La Casa Adao est une adresse typiquement portugaise: une cuisine sans chichi, qui va droit au but, et une addition ridicule. Les portions sont gargantuesques, donc à moins d’être un morfal, je vous recommande de commander meia dosa (demi-portion) ou de partager un plat à deux. Si vous cherchez une adresse pour goûter aux tripes à la mode de Porto (tripeiros), c’est ici qu’il faut vous rendre.

O Paparico

Porto en 3 jours: O PaparicoO Paparico est un restaurant gastronomique qui met l’accent sur les produits du terroir et les recettes traditionnelles revisitées. Ils proposent un menu à partager à 2, où chacun choisit une entrée, un plat et un dessert qui seront tous partagés (soit 6 services en tout). On adore le concept, et la cuisine est de haut vol – mention spéciale pour le arroz de pato, tout simplement divin. Le cadre est incroyable, tout comme l’accord vin qui se conclut de superbe façon sur un porto 40 ans d’âge. Que demander de plus? Mérite amplement une étoile, je ne serais pas surpris s’il l’obtenait.

https://www.opaparico.com

Antiqvvm

Porto en 3 jours: AntiqvvmOn monte encore d’un cran avec Antiqvvm, restaurant étoilé du chef Vitor Matos. La cuisine du chef est tout bonnement exceptionnelle: précision, créativité, justesse des assaisonnements … on frôle la perfection à chaque fois. Le sommelier propose une sélection de vins balayant tout le spectre des vins portugais, et ça fait mouche. Si le précédent mérite une étoile, celui-ci en mérite deux, tout simplement.

http://www.antiqvvm.pt/

En résumé

Les +

  • le charme tout particulier de la ville
  • l’architecture sauvage
  • les caves de Porto
  • la gastronomie locale
  • une ville relativement préservée du tourisme
  • la sympathie des gens
  • les panoramas sur le Douro
  • l’ambiance festive permanente …

Les –

  • .. qui peut parfois rendre les nuits difficiles !
  • très peu d’options pour les végétariens

En conclusion, j’ai adoré visiter Porto en 3 jours avec un regard différent. Malgré les années, cette ville me fascine toujours au plus haut point. Impossible de rester indifférent à son charme !

 

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here