J’ai récemment eu droit à une question très pertinente concernant les chroniques de restaurant que j’ai rédigée ces derniers mois: « Mais en fait, tu aimes tout? On dirait que tout est bon partout ! » C’est effectivement l’impression que les articles ou les posts facebook peuvent donner. Et en dérive, la réflexion pourrait amener à mettre en cause l’impartialité des articles, et parfois des blogueurs … C’est donc l’occasion de clarifier ma position sur le sujet. Explications.

 

Impartialité?

L’impartialité est l’absence de parti pris. Elle est généralement associée à la neutralité, l’équité, l’objectivité et à la notion de justice.

(source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Impartialité)

Bon, oui c’est bien gentil, on le savait déjà. Mais c’est important de rappeler la définition pour pouvoir en discuter. Concrètement, être impartial, c’est arriver en position neutre; si un restaurateur vous invite, c’est mal parti. Ça s’appelle avoir une opinion biaisée, car on part sur un sentiment positif avant même d’avoir mis les pieds dans le restaurant. Par contre, se rendre dans un restaurant par soi-même après avoir rencontré un chef qui a fait bonne impression, c’est neutre. C’est juste de la curiosité. Pour ma part, je n’ai jamais été invité nulle part pour écrire un article; si ça arrive un jour, alors la seule promesse que je veux bien faire est de ne pas écrire d’article si je n’ai vraiment pas aimé le repas, mais je n’irai jamais faire l’éloge d’une cuisine que je n’aime pas.

 

L’approche positive

Si vous n’avez pas aimé un repas, avez-vous envie de rentrer en guerre contre le restaurant, et le descendre en flammes? Pour ma part, ce n’est pas le cas, sauf si il s’agit d’une véritable arnaque, ou que les gens ont été malades. A ce jour, seulement deux restaurants ont eu droit à ce traitement, avec deux critiques cinglantes sur tripadvisor. Je vous en donne une, c’est celle du restaurant L’Indochine, pourtant réputé comme étant le meilleur vietnamien de Bruxelles (rien que ça):

 

After hearing a lot of positive from friends and reading the nice reviews, we decided to go there last saturday (02/05/2015) with my girlfriend. The disappointment was large.

We took the « table de riz à la vietnamienne », which is a mix of Vietnamese dishes from their menu, so we could experience a bit of each dish.

It started with a soup, basically veggies from cans (like mushrooms, ananas, .. nothing fresh) in a simple bouillon with a pinch of spices, tasteless if it wasn’t a bit spicy. Had the impression while eating it that it was not at all homemade; it was the worst soup I had in years.

The next dishes were okay-ish, the fish was overcooked, the chicken was tasteless and boiled, the beef was the only average thing in the lot (as well as the veggies, except the mushrooms – still coming from a can …).

The service was fine, not much friendly, but not awful either.

Bref, we are still amazed when reading the other people reviews … feels like we didn’t go to the same restaurant !

So if you read this, avoid the « table de riz à la vietnamienne », and stick to the thing people with positive reviews recommended, it might be that we were the only one who ever tried that 🙂

 

L’autre restaurant, c’est celui que nous avions visité à Hong-Kong, pourtant affublé de deux étoiles Michelin (voir dans cet article). Quand j’ai vraiment passé une expérience horrible ou que je suis horrifié d’avoir payé autant pour une telle qualité, je suis le premier à en parler. Mais je ne prends pas la peine de rédiger un article sur chaque restaurant moyen rencontré, je ne m’en sortirais plus !

 

C’est exactement comme lors de notre retour du tour du monde, où tout le monde (ou presque) pensait que nous avions passé 4 mois à nous régaler, alors qu’en réalité, les articles ne concernaient que les excellents restaurants que nous avions visités … pour le reste, chaque plat était partagé, et était souvent l’unique repas de la journée (en témoigne les 13kgs que j’ai perdu); croyez-moi, j’étais souvent mort de faim !

 

Et bien ici, c’est pareil: vous voyez passer un article positif sur un restaurant, un autre, un autre … environ 2 chroniques positives par mois (et encore …). Est-ce que vous vous êtes posés la question: sur combien? Avec une moyenne de 3 restaurants par semaine, ça fait donc 2 sur 12. Sur les 10 restants, la moitié atterit sur le compte Instagram ou sur Facebook, car même si ce n’était pas exceptionnel, ça restait un bon moment. Il en reste donc 5 dont je n’ai absolument pas parlé.

 

Le respect du travail fourni

Pourquoi ne pas parler de ces 5 restaurants, donc? Tout simplement parce que je n’ai pas envie de verser dans la méchanceté gratuite. Honnêtement, nous sommes SUPER difficiles en termes de gastronomie, pas dans le sens que nous n’aimons rien (au contraire, nous aimons tout, mais alors vraiment tout), mais bien parce que nous sommes hyper critiques. Il faut savoir tenir compte de ça. Beaucoup de restaurants offrent une qualité de nourriture correcte, à des prix corrects, et bien que pour nous, c’est parfois vraiment bof, certains se régalent. Alors, je préfère ne pas en parler (sauf si c’était horrible, comme je le mentionnais plus haut), parce qu’il y aussi des gens derrière, qui font de leur mieux et qui travaillent pour vous servir le meilleur de leur cuisine.

J’en avais discuté avec Maurane de Chroniques d’une accro au resto, à qui j’avais justement posé cette question et qui m’avait répondu ceci:

Bonjour, en réalité, j’essaye d’avoir la démarche d’une personne classique : je cherche un endroit où je m’attends à bien manger. Le but est avant tout de me faire plaisir… je ne suis pas maso 🙂 Lorsque j’apprécie moins quelque chose, j’essaye de nuancer et ne pas être dans la critique pure et dure car quelqu’un a bossé derrière et je ne veux pas nuire. Ceci dit, si un jour, je tombe dans un lieu catastrophique, j’en parlerai mais cela n’est encore jamais arrivé 🙂

Nous avons donc des opinions similaires sur la question. Nous ne sommes pas des blogueurs vendus, mais voulons juste partager les bons moments et les bonnes adresses avec nos lecteurs, tout simplement !

La réalité

Maintenant, je ne doute pas une seconde que pas mal de blogueurs sont corrompus d’une manière ou d’une autre, surtout lorsque l’on sait que les grandes marques se sont bien rendues compte de l’influence immense qu’ils peuvent avoir sur les gens. En général, la présence de pub sur un blog est déjà un bon indicateur du but recherché par l’auteur.

Mais en réalité, les pubs, c’est dépassé. Maintenant, les bannières ont laissé la place aux « articles sponsorisés », indétectables par les bloqueurs de pub, et qui font passer plus subtilement leurs messages subliminaux. Un peu comme l’apparition du logo d’une marque dans une série TV … bienvenue dans la pub 2.0.

A vous de faire attention, et de ne pas suivre comme des moutons. Au final, il est facile de distinguer un blogueur vendu d’un autre. Ce n’est pas mon cas. Je ne fais que promouvoir les choses que j’aime de manière impartiale, et en parler positivement leur permet de continuer à vivre … ils en ont sacrément besoin.

A bon entendeur … 🙂

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here