Pour notre première excursion africaine, nous voici sur la route de Sani Pass (col de Sani), située entre les montagnes du Drakensberg d’Afrique du Sud et les highlands du Lesotho, pays de montagne enclavé à l’intérieur du KwaZulu-Natal, et dont la totalité du territoire est située au-dessus de 1400m d’altitude. Sensibles au vertige, s’abstenir !

KwaZulu-Natal

langfr-1024px-KwaZulu-Natal_in_South_Africa.svg

Le KwaZulu-Natal est une province, fusion de l’ancienne province de Natal avec le bantoustan zoulou de KwaZulu. C’est la province la plus peuplée d’Afrique du Sud, majoritairement par les zoulous. Elle est le fief de Durban, la ville la plus connue du KZN, et abrite une des plus belles réserves du pays, Hluhluwe-iMlofozi (que nous visiterons le jour suivant). La région est traversée par les montagnes du Drakensberg (« montagnes du dragon », en afrikaans), dont le parc est classé au patrimoine de l’UNESCO.

Après un réveil très matinal, nous prenons la route avec notre guide, Don, en direction de l’ouest, où se situe le Lesotho. Bien vite, l’altitude grimpe, et nous passons des 15m de Durban aux 1500m d’Underberg en à peine 2h. Après une pause café, nous entrons dans le parc du Drakensberg. La route est chaotique (impossible de la faire autrement qu’en 4×4), mais les paysages commencent d’ores et déjà à couper le souffle.

 

DSC02408

 

Sani Pass

sani-pass-climb

 

La route du Sani Pass démarre à 1544m, et grimpe très rapidement à 2876m. Elle est réputée pour être très dangereuse, et on déplore de nombreuses victimes de l’ascension. Le poste frontière frontière sud-africain, où nous devons faire un cachet de sortie avant de continuer notre route, refuse régulièrement l’entrée aux véhicules qu’ils jugent inadéquats.

Passé le poste frontière, la route est un enchaînement de lacets sinueux, grimpant près de 900m en moins de 9km. La vue est spectaculaire, et la montée se fait au pas de course, longeant le ravin. Il vaut mieux ne pas avoir peur 🙂

 

En haut du Sani Pass, à deux pas du Lesotho

 

 

Lesotho, le royaume dans le ciel

langfr-553px-Lesotho_(orthographic_projection_with_inset).svg

Le Lesotho est un petit pays de 2 millions d’habitants, surnommé le « Royaume dans le ciel« , car son entièreté est située à plus de 1400m. Totalement enclavé en Afrique du Sud, le pays est le théâtre régulier de nombreux coups d’État, le plus récent remontant à aout 2014, forçant son premier ministre à se réfugier en Afrique du Sud. Il possède sa propre monnaie, le loti, interchangeable avec le rand (la monnaie sud-africaine). Sa capitale, Maseru, est réputée dangereuse, et il vaut mieux éviter d’y traîner la nuit.

Il existe différentes routes pour rejoindre le Lesotho, cependant, tout comme le Sani Pass, elles ont toutes la réputation d’être affreuses ! Pour ce que nous voulions voir, les Highlands, le Sani Pass reste la meilleure option.

Une fois notre passeport cacheté, nous passons le poste-frontière et sillonnons les routes désertes des hauteurs du pays pendant une bonne 1/2h, avant de faire demi-tour. Tout n’est que montagnes désertiques, et l’impression d’être au bout du monde est très forte. Seuls quelques paysans traînent ci et là.

 

DSC02436

 

Le pub le plus haut d’Afrique

Il est environ 13h, et nous nous arrêtons pour le lunch à l’un des endroits les plus improbables qu’il m’ait été donné de voir, un pub, situé au-dessus du col de Sani, à 2847m, réputé comme étant le pub le plus haut d’Afrique. Nous en profitons pour manger un Basotho Lamb, et pour goûter à la bière du Lesotho, la Maluti, étonnement bonne, malgré l’absence de mousse et la surabondance de bulles due à l’altitude.

 

DSC02441

Une fois le repas terminé, nous nous rendons sur la terrasse du pub, où la vue est tout simplement spectaculaire, avant de redescendre, croisant des babouins dans la descente sinueuse. Quelques heures plus tard, nous sommes de retour à notre lodge, fatigués, mais heureux d’avoir eu la chance d’admirer les paysages spectaculaires du Drakensberg et du Lesotho (tout en dégustant la deuxième bière la plus populaire du pays, la Black Label, véritablement excellente comparativement à l’autre).

 

C’est tout pour le Lesotho, rendez-vous à Hluhluwe-iMlofozi dans le prochain article !

4 Commentaires

  1. Waouh, quelle chance vous avez !!
    Serait-ce de la neige que l’on voit sur les photos des Highlands lesothiennes ?
    Enjoy hard,
    Aurelien

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here